mercredi 18 octobre 2017

Inséparables (Sarah Crossan)

Editions Rageot
410 pages
16.70 euros


4ème de couverture

Grace et Tippi. Tippi et Grace.
Deux soeurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois...

Elle me dit: "On peut aller au lycée, 
et avoir un boulot, 
et conduire une voiture et nager et partir en rando.
Tu sais que je te suivrai
n'importe où, Gracie.
Tout ce que tu veux, 
dis-le-moi,
et on le fera.
On peut tout faire, 
OK?

Je lui réponds: "Ok".

"Mais ce qu'on ne pourra jamais faire, c'est tomber amoureuses. C'est clair?"


Mon avis

Ce livre aborde un thème très peu présent en littérature jeunesse: les enfants siamois. 

Pour en apprendre un peu plus, l'auteur nous propose de suivre Grace, l'une des des soeurs. Cette dernière est reliée par le buste et les hanches à Tippi. Elles sont liées par le sang mais ont deux caractères bien différents. On se doute que cette relation n'est pas facile tous les jours. Elles rêvent parfois d'intimité, de loisirs différents, d'un moment de solitude. Ce corps, elles ont dû l'apprivoiser au fil du temps. Par contre, elles sont d'accord sur un point...: il y a bien pire que leur situation... Elles préfèrent être reliées plutôt que d'avoir un cancer par exemple. Mais quand l'une a un souci cardiaque et entraîne l'autre dans sa chute, l'histoire se complique...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ces deux personnages sont touchants. L'une comme l'autre apportent quelque chose d'essentiel à l'autre. Ensemble, elles sont plus fortes. Que seraient-elles l'une sans l'autre? Au fil des années, des liens importants se sont créés. Ces deux adolescentes nous donnent une sacrée leçon de vie avec leur histoire.

Ce n'est pas que l'histoire de ces deux jeunes femmes qui est évoquée ici, c'est aussi l'histoire d'une famille: une famille en difficulté, qui fait tout pour le bien-être de ses enfants; une famille dans la détresse face aux décisions de leurs filles; une famille qui a dû mal à joindre les deux bouts car la vie s'acharne contre elle.

Ce livre, je l'ai dévoré. Il se lit vite car les paragraphes sont courts. Par contre, j'émets un bémol tout de même... La structure du livre gâche un peu le plaisir de la lecture... des vers libres qui n'ont pas forcément grand intérêt ici. J'aurais préféré plus de détails et pouvoir suivre ces deux protagonistes un peu plus longtemps.

Une histoire bouleversante que je ne peux que vous conseiller où se mêlent la différence, l'amour,  l'amitié et la famille.


Ma note

14/20


Un petit bonus



mardi 17 octobre 2017

Le labyrinthe des histoires (Madalena Matoso)

Editions Nathan
Sortie: octobre 2017
32 pages
14.90 euros


4ème de couverture

Dans ce livre, c'est toi qui choisis les héros, les lieux, et toutes les aventures que vous allez vivre.
A toi d'imaginer les histoires les plus farfelues!

Voyage dans le labyrinthe des histoires et découvre un monde abracadabrant où les princesses combattent des monstres poilus et des singes intergalactiques traversent la galaxie à dos d'éléphant!

Un livre magique aux mille possibilités pour le plaisir d'imaginer et de raconter.


Mon avis


Je n'avais jamais vu un tel livre mais je suis restée ébahie par le concept. A peine rentrés de l'école, nous l'avons essayé avec les enfants. Ce fut un succès garanti. Je vous explique le principe...

Sur chaque page se trouve un labyrinthe avec plusieurs personnages, lieux, situations possibles. A chaque page, l'enfant va choisir le chemin qu'il emprunte et ainsi construite page après page sa propre histoire. Compliqué me direz-vous? Pas du tout car sur chaque page, on retrouvera quelques questions qui aideront l'enfant à construite son histoire pas à pas.

Un concept plus qu'intéressant donc pour développer l'imagination. Le tout avec des pages très colorées et des illustrations simples mais efficaces. Pour les plus jeunes oui, mais je suis certaine que le concept est adaptable pour les plus grands également.

A découvrir sans hésitation.


Ma note

18/20



lundi 16 octobre 2017

Entre deux mondes (Olivier Norek)


Editions Michel Lafon
Parution 5 octobre 2017
414 pages
19.95 euros


4ème de couverture

Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences.


Mon avis

Il y a de ces livres qui ne peuvent vous laisser indifférent... Il y a de ces livres qui vous touchent au plus profond, vous retirent toutes les larmes que vous gardez au fond de vous... Il y a de ces livres qu'on oublie pas... "Entre deux mondes" est un de ces livres là!
Quand un flic syrien rencontre un flic français, deux flics que tout oppose, cela donne une histoire à couper le souffle.

Adam est un flic syrien prêt à braver tous les dangers, au quotidien, pour son pays. Bastien est un jeune lieutenant muté à Calais avec une adolescente et une femme dépressive.

Calais... Une ville qui fait parler d'elle dans les infos. "La jungle de Calais", cela vous parle? Un lieu où les migrants se retrouvent, un lieu où l'on peut tuer sans conséquences, un lieu où on est pas en sécurité, un lieu où la police n'est pas la bienvenue et où elle ne met pas les pieds. Un lieu où se fréquentent de nombreuses nationalités mais qui ont tous le même but: rejoindre un pays où tout est possible... l'Angleterre! 

C'est dans ce lieu qu'Adam va mettre les pieds quelques jours après que sa femme et sa fille soient arrivées... tout du moins, il l'espère. En effet, Adam a quitté un pays en guerre au régime barbare, où il était en danger. Une seule solution pour protéger sa famille: les faire traverser la méditerranée. Il sait que c'est compliqué mais ce qu'il ne sait pas, c'est que cette dernière est un cimetière gigantesque.

Alors que Bastien fait la rencontre de ses hommes de brigade et de quelques affaires qu'il va devoir mener, Adam, dans des circonstances épouvantables, fait la connaissance d'un gamin somalien qu'il surnommera "Kilani". Ces deux êtres ne feront plus qu'un, ils se protégeront mutuellement. Adam cherchera sa famille, tandis que Kilani sait mais ne dira rien....

Ce roman d'Olivier Norek était attendu par beaucoup de monde. Je ne vais pas dire le contraire, je trépignais d'impatience. Victor Coste en a touché plus d'un par son caractère, ses enquêtes et ses détails sordides. A travers ce livre, l'auteur nous plonge dans un univers bien différent où ce personnage n'est pas présent. Cela pourrait en effrayer plus d'un mais surtout, balayez ce détail et foncez.
Les premières pages surprennent... mais prennent aux tripes. L'envie de vomir arrivent très vite, dès les premières lignes. La colère monte, les mains se crispent... Olivier Norek a le don de tout chambouler en nous et de ne pas épargner ses lecteurs. Il garde sa ligne de conduite, c'est toujours le cas dans ce livre.

C'est dans une histoire réaliste et d'actualité qu'il nous plonge cette fois-ci. Il nous emmène au coeur de la jungle de Calais, au plus proche des migrants. Si il nous a habitué à des enquêtes tordues et prenantes, il n'en est pas du tout question ici, l'enquête est même accessoire.
Il nous amène au plus prêt des hommes, de leurs vécus, de leurs conditions de vie.

Ce roman se lit en apnée... Il nous happe dès les premières lignes et nous plonge dans une dure réalité que nous avons parfois tendance à oublier. Ce livre nous donne une sacré claque qui nous fait comprendre que derrière ces images que l'on voit à la télé, il y a des hommes et toutes les souffrances qu'ils peuvent endurer.

Un roman qu'il faut lire absolument et méditer. Un roman où il est impossible de rester insensible.
Des larmes j'en ai versé, de la colère j'en ai ressenti, l'envie de tuer, je l'ai eu. Un auteur, qui a travers sa plume, nous malmène et nous fait réfléchir. Un auteur qui a trouvé sa place dans le monde des grands. 


Ma note