jeudi 15 juin 2017

Pas beurk les légumes! (Sylvie Arnoux)

 Editions NLA créations
56 pages
14 euros


4ème de couverture

Il était une fois un jeune garçon qui n'aimait pas les légumes. Devant les petits plats cuisinés avec amour par sa maman, il répétait sans cesse:
"Beurk des légumes".
Grâce à cette histoire pleine d'humour, découvrez comment rendre les carottes, blettes, courgettes, navets... appétissants.
Histoire + livret recettes.


Mon avis

J'ai déjà eu la chance de pouvoir chroniquer un album de l'auteur. Cette première découverte avait été un coup de coeur. Coup de coeur pour le travail sublime de celle-ci mais aussi pour la thématique de l'album qui évoquait habilement les difficultés que peuvent ressentir les enfants dyslexiques. Alors quand l'auteur m'a proposé de découvrir un nouvel album, je ne pouvais que sauter sur l'occasion. Qu'en ai-je pensé?

A travers celui-ci, l'auteur nous emmène dans le monde de Mattéo, un petit garçon semblable à beaucoup d'autres. Alors que sa maman se décarcasse pour lui préparer des bons petits plats, il préfère nettement les pâtes et les frites à ceux-ci. Il a d'ailleurs comme phrase préférée "Beurk... les légumes!".
Les repas sont alors rythmés par les cris et crises de colère. Pas évident tout cela me direz-vous... C'est pourtant le quotidien de nombreuses familles.
Alors quand Mattéo est en âge de rentrer à l'école, joie pour la maman, elle l'inscrit à la cantine. Il va enfin apprendre à aimer les légumes... Si seulement c'était aussi simple... Entre rébellion, dégoût, mutinerie et démission, plus rien ne va plus à l'école primaire. Sa maman doit donc prendre une décision; elle doit agir en conséquence...

La mère que je suis ne peut rester insensible face à cet album. Ce que j'aime chez l'auteur c'est son pouvoir de penser aux enfants qui ont des difficultés dans le domaine de la lecture! Créer des albums adaptés aux dyslexiques est juste fantastique. Car oui, c'est bien de cela qu'il s'agit... Un album où la police d'écriture est adaptée. Sans parler du thème sensible évoqué qui touche beaucoup de familles. Que demander de plus?

Des illustrations splendides et très colorées, beaucoup d'humour, une plume fluide et agréable, un texte facile à lire mais efficace. Tout est réuni pour nous faire passer un bon moment. 
Sans parler des délicieuses recettes évoquées tout au long de l'album et qui nous sont dévoilées à la fin de celui-ci.

Bref... un grand coup de coeur pour ce magnifique album aux délicieuses et intrigantes recettes. Nous avons testé la confiture de courgette. Elle a fait mouche! On ne peut donc que vous conseiller de découvrir cet album.


Ma note


mercredi 14 juin 2017

Les animaux fantastiques (J.K. Rowling)

Editions Gallimard
Parution: 30 mars 2017
320 pages
21 euros


4ème de couverture

J.K. Rowling, créatrice de la mythique saga Harry Potter, nous invite à découvrir une nouvelle ère du Monde des Sorciers, au côté du jeune explorateur et magizoologiste Norbert Dragonneau.


Mon avis

A travers ce livre, l'auteur nous fait remonter le temps et nous emmène dans les années 20 à New-York. C'est là que nous retrouverons Norbert Dragonneau, un jeune explorateur venu pour faire des recherches sur les créatures fantastiques. Dans sa valise, pas de vêtements mais des créatures extraordinaires. Malheureusement, dès les premiers instants, sa valise est échangée. C'est un moldu, Jacob, qui la prendra par inadvertance et laissera, bien malgré lui, les créatures s'échapper. C'est le début des ennuis et d'une grande aventure...

Ce livre, je l'attendais avec impatience car, oserais-je le dire... Je n'ai pas encore vu le film!!! J'ai tout bonnement horreur de lire un livre après avoir vu son adaptation! Alors qu'ai-je pensé de ce livre finalement?

Tout d'abord, il faut le repréciser, ce n'est pas du tout un roman mais bien le scénario du film. Important de le savoir car la lecture n'est pas la même et cela évite les frustrations.
Après, on aime ou on aime pas... Personnellement, j'ai aimé! Aimé quoi? Les dialogues, les actions, les personnages mais surtout tout ce qu'on ne voit pas à l'écran et qui se déroule sur un plateau de tournage. Vous me direz: pas facile de se situer dans un langage cinématographique... Et bien que du contraire car l'auteur nous propose un lexique propre à ce monde dès les premières pages. En cas de doute, il nous suffit simplement de retourner à celui-ci.

Concernant l'histoire en elle-même, je m'attendais peut-être à autre chose vu le titre du livre. Finalement, je reste sur une interrogation: est-ce réellement les animaux fantastiques au centre de l'histoire ou ne sont-ils seulement utilisés que pour mettre en avant la véritable intrigue qu'est "garder secret le monde des sorciers"?

En résumé, je ne peux que vous conseiller ce livre afin de voir l'envers du décor de ce film que vous avez tous sûrement vu. Quant à moi, il ne me reste plus qu'à le visionner afin de pouvoir comparer.

A très vite pour de nouvelles aventures.

 "Ma philosophie est que s'inquiéter, c'est souffrir deux fois."


Ma note 

17/20

lundi 29 mai 2017

Les aventures d'un musulman d'ici (Ismaël Saïdi)

Editions La Boîte à Pandore
181 pages
17.90 euros


Présentation de l'éditeur

Ismaël Saïdi est un musulman de la seconde génération. Aujourd'hui auteur et metteur en scène, il a décidé de raconter, sans tabou, et avec énormément d'humour, sa vie de petit garçon marocain.

Dans cette véritable ouverture vers la communauté musulmane, ode à la joie et à l'humour, Ismaël raconte avec une verve incroyable ce qu'a été sa vie, les découvertes de sa différence et les découvertes de tout ce qu'il partage avec les autres.

Ce livre est un mode d'emploi qui, au-delà de l'humour, lutte contre l'islamophobie, le rejet et met les points sur les i au nom d'une communauté qui a tendance à ne pas communiquer et à considérer qu'en dehors du cercle familial, on ne parle pas! 


Mon avis

L'immigration est un sujet important au coeur de notre société. Elle fait parler d'elle, fait couler beaucoup de larmes, amène beaucoup de colère. L'actualité n'arrangeant rien, il ne fait pas bon d'être un immigré aujourd'hui. Voilà pourquoi j'avais envie de vous présenter ce livre aux messages plus que positifs et qui amène à la réflexion, enfin, je l'espère!

Son auteur est issu de l'immigration. Si lui est né en Belgique, ses parents pas!
Il commencera son récit par nous narrer l'histoire de son père. Un père fort qui a tout mis en oeuvre pour que sa famille soit heureuse, vive bien! Quand vient le moment de quitter son pays, il n'hésite pas à faire ce sacrifice, à tout laisser derrière lui pour partir vers l'inconnu.

C'est dans ce pays que naîtra Ismaël. Dès le plus jeune âge, il sera bercé entre la culture familiale et celle de son pays d'accueil, la Belgique, entre les coutumes modernes et les coutumes marocaines! Autant dire que cela n'est pas évident tous les jours. Comment respecter les traditions musulmanes, les traditions marocaines dans un pays où on vous regarde comme un extraterrestre quand vous êtes "différent"?
Comment respecter les traditions de son pays d'accueil, de son école à l'enseignement catholique sans froisser les siens? C'est un enfant longtemps tiraillé par cela qui se confie à nous.
Un enfant qui grandira entouré de l'amour des siens et qui deviendra un adulte responsable.

C'est justement cet adulte qui nous parle à présent. Un adulte qui, de manière chronologique, analyse sa vie avec humour mais surtout pudeur et discrétion. Le tout avec une franchise incroyable et sans langue de bois! 


"A l'entrée du parc, il y avait une statue de Walt Disney qui tient la main de Mickey. j'ai demandé à mon père de me prendre en photo devant et, lorsqu'il a pris l'appareil photo, j'ai retiré ma casquette par respect. Mon père n'a jamais compris pourquoi j'avais retiré ma casquette, cette notion de se découvrir par respect n'existait pas chez nous. Au contraire, on a plutôt tendance à se couvrir. C'était un bel exemple de "brassage identitaire culturel"."


Comme un ami, il se confie, nous livre sa vie, en commençant par son enfance jusqu'à ce projet fou qu'est Djihad. Un ami que l'on prend plaisir à suivre, un ami qui nous captive. Un adulte responsable qui s'est construit avec ses deux cultures et qui en a fait une force. Un adulte s'étant positionné sur la religion, sujet qui l'a beaucoup hanté durant son enfance.

Et aujourd'hui, en regardant en arrière, il nous livre un message fort et puissant porté par le respect, la paix et la liberté. Il tente de nous faire comprendre que nous sommes tous égaux peu importe nos différences. Que chacun à sa place dans cette société peu importe sa culture car cette dernière ne doit pas être une barrière à l'intégration.
Il utilise sa propre intégration pour parler de thèmes puissants qui font débat aujourd'hui comme l'Islam ou encore le port du voile. Il nous ouvre les portes d'une culture que l'on connaît bien mal.

Ce témoignage est à lire et à relire. Un témoignage qui fait réfléchir et qui peut conscientiser bon nombre de personnes. Un témoignage avant tout basé sur l'amour!


Ma note

18/20


mercredi 17 mai 2017

Les Piqûres d'Abeille (Claire Castillon)

Editions Flammarion
160 pages
14 euros 


4ème de couverture

Je l'ai repérée tout de suite, avec sa couronne dans les cheveux. J'ai compris que je pourrais lui faire confiance. A quoi bon avoir une meilleure amie et une amoureuse?
Abeille allait remplir les deux fonctions. Lou, mon ancienne amoureuse de CP, était bien trop gamine. En ce qui me concerne, je suis très mûr, assez marrant et plutôt intelligent, il me faut donc une fiancée qui dépote. D'emblée, j'ai senti qu'Abeille avait du tempérament.

Avec Abeille, tout est possible.


Mon avis

Vous connaissez tous mon addiction pour la littérature jeunesse... Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce livre au titre intriguant bien que la couverture ne donnait guère envie. Alors qu'en ai-je pensé?

A travers ce livre, l'auteur nous emmène dans la vie de Jean, un jeune garçon de 9 ans relativement naïf. On fera sa connaissance au mariage de sa marraine. C'est là qu'il fera la rencontre d'Abeille, une jeune demoiselle. Pour lui, c'est une évidence... Il l'aime! C'est même un véritable coup de foudre. Mais qu'en est-il de son côté? Ne dit-on pas que l'amour rend aveugle? 

Le moins que l'on puisse dire c'est que cette histoire est dingue! Une histoire à laquelle on ne s'attend absolument pas et tellement improbable.. bien que! L'auteur évoque de nombreux thèmes importants tels que l'amour, le coup de foudre ou encore l'obésité, le tout avec légèreté et beaucoup d'humour. Cependant, ce livre est court et à vouloir travailler de nombreux thèmes, on prend le risque de ne pas les exploiter suffisamment. C'est d'ailleurs le cas ici. Tout reste en surface, il n'y a aucun approfondissement.

Qu'en est-il de l'écriture? Un chouette mélange entre la narration et l'épistolaire. L'auteur a pris le parti de découper son roman en plusieurs parties. Dans un premier temps, il nous permettra de faire la connaissance de Jean et de son entourage. Cela nous permettra, dans un second temps, de le suivre dans son enquête pour retrouver la trace d'Abeille. Une écriture simple, fluide et agréable tout en étant piquante par moment. Voilà un auteur qui s'adapte à son public et sait se mettre dans la peau de son héros.

Un héros justement très attachant comme la plupart des personnages, bien que certains sont détestables mais quoi qu'il arrive, ce sont des personnages profondément humains avec des défauts et des qualités et auxquels on peut s'identifier.
Quant à Jean, ce petit bonhomme naïf, on le verra évoluer au fil des pages. Une évolution que l'on prend plaisir à regarder tant elle est belle.

Terminons sur une note légère et positive... L'auteur nous propose une fin mignonne entourée d'une belle morale.

Un livre léger, parfait pour les jeunes lecteurs bien qu'il m'ait laissée sur ma faim.


Ma note

12/20

mardi 9 mai 2017

La nuit, je mens (Cathy Galliègue)

 
 Editions Albin Michel
217 pages
16 euros


4ème de couverture

Mathilde pensait avoir rencontré l'homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe... Il était parti si loin, depuis si longtemps, et Mathilde n'a jamais pu se résigner à son absence.
Au coeur de cet étrange ménage à trois qui s'installe, entre rêve et réalité, Mathilde se cherche: où est sa vie? Dans le regret d'un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras?

Un premier roman étrange et poignant où Cathy Galliègue explore avec subtilité l'inconscient de nos sentiments, de nos désirs, de nos âmes en peine... Jusqu'aux frontières de la folie.


Mon avis

A travers ce roman, l'auteur nous emporte dans la vie de Mathilde, une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle et qui rêve d'écrire... Elle vit au côté de Gaspard, son mari, son amour de tous les jours. Alors qu'elle a tout pour être heureuse, Mathilde apprend le suicide de Guillaume, son premier amour. Le monde s'écroule autour d'elle, le sol se dissipe sous ses pieds. Que s'est-il passé? Pourquoi a-t-il mis fin à ses jours juste après qu'ils se soient revus? Autant de questions auxquelles elle doit faire face!
A partir de ce jour, Guillaume est de retour... dans ses rêves... 

C'est une lecture percutante à trois voix que l'auteur nous propose sur le thème puissant qu'est l'amour. Ainsi vont s'alterner le récit de Mathilde, Guillaume et Gaspard. Chacun avec leurs points de vue et et leurs histoires.
Ce qui est certain c'est que l'auteur a du talent. Sa plume est fluide, forte et profonde. Elle a le don de faire ressortir ce qu'il y a de plus beaux, de plus sombres et de plus intimes dans chacun de ses personnages.

"Parce que je sais ce que ça fait quand on a mal à l'amour. Ça torpille comme une rage de dents généralisée. On pourrait se fracasser le crâne contre les murs. Courir nue dans la rue en insultant ceux qui croient que ça passera, qui ne savent pas que l'amour, quand il fait mal, nous colle des métastases dégoulinantes de douleur. Il se mue en haine. Et les mots ne sont alors ni roses ni doux. Ils ne font pas dans la dentelle. Ils coupent et giflent. Ils raclent les murs avec les ongles et s'y inscrivent violents et purs, avec le sang. Je ne veux plus, mes ongles repoussent à peine."

Aucun temps mort dans ce récit, le lecteur ne s'ennuie jamais et est transporté d'un endroit à un autre, d'une vie torturée à une autre sans jamais pouvoir souffler et s'arrêter. L'auteur n'hésite pas à faire de nombreux flash-back afin que le lecteur puisse faire connaissance avec les personnages et avoir, entre ses mains, toutes les clés pour comprendre les réactions de ceux-ci ainsi que les tenants et aboutissants de cette histoire.

C'est avec beaucoup d'émotions différentes que je referme ce livre car c'est bien un concentré d'émotions fortes que l'auteur nous propose. Des larmes, j'en ai versées, le sourire aux lèvres je l'ai eu, la colère je l'ai également ressentie. 
Ce sont des personnages attachants qui nous sont proposés auxquels on peut s'accrocher mais surtout s'identifier.

Je ne peux que vous conseiller ce livre à la plume authentique, forte et sans tabou où l'amour est au centre de tout et qui nous rappelle que le bonheur est parfois si simple et sous nos yeux.


Un petit plus à écouter...

 


Ma note

18/20

jeudi 27 avril 2017

Bébé T'choupi: livres animés (Thierry Courtin)


Il y a quelques jours, je vous avais proposé des livres sonores. Dans ce cas-ci, je mets un autre sens à l'honneur: le toucher. Chaque sens a son importance chez l'enfant et il est important de les mettre en exergue régulièrement à travers les livres.


A travers ce premier livre, l'auteur nous emmène dans le monde du square avec son personnage phare "T'choupi". Chaque enfant pourra ainsi se familiariser avec un milieu qu'il ne connaît pas encore. En effet, T'choupi et son doudou partent à la découverte des différents recoins de ce lieu. Arbre, bac à sable, herbe, c'est qu'il y en a des choses dans ce square.

Des volets à tirer, une roue à tourner, ... autant d'éléments qui rendront cette lecture fascinante pour les plus jeunes.


Dans ce deuxième livre, l'auteur nous emmène dans un moment important de la vie quotidienne: le coucher. Un livre intéressant donc pour aborder tous les petits rituels de ce moment si important. Autant de rituels que l'enfant pourra s'approprier grâce à toutes les petites animations de ce livre. Entre pyjama, biberon et câlin, l'enfant pourra se reconnaître parfaitement.


Deux livres parfaitement conçus pour les plus petits. Des pages très épaisses et cartonnées, des animations sur chaque page, facilement manipulables et le tout très coloré! Autant d'éléments qui ne pourront que combler nos petits loups! 


Ma note

15/20

mercredi 26 avril 2017

Imagiers sonores



Aujourd'hui, c'est deux imagiers que j'ai décidé de vous présenter. Des imagiers à animer et à écouter. Parfait pour jouer avec les plus petits. Ici, c'est autour des onomatopées qu'ils seront centrés.

Editions Nathan
10 pages
10.95 euros


Le premier "Meuh!" nous plongera dans l'univers de la ferme. Tandis que le deuxième "Smack" nous emmènera à la rencontre du corps.

Les enfants pourront animer des volets et ainsi voir la réaction des personnages ou des animaux mais aussi appuyer sur des petites pastilles qui laisseront échapper un petit bruit. Rire, éternuement, vache, poule ou encore cochon... autant de bruits avec lesquels l'enfant pourra se familiariser pour ensuite les reproduire ainsi que bien d'autres à la fin de chaque livre.

Deux livres sympathiques pour les petits curieux.


Ma note

16/20